Je crois que tout est dans le titre…

Je devais vous le faire en vidéo mais pour raisons personnelles, je vous le fait en mode écrit.

Tout le monde sait-il ce qu’est une chimiothérapie ? J’en doute… C’est une technique de traitement contre le cancer. Mais ne pas confondre avec la radiothérapie qui elle, utilise les radiations. C’est ce que l’on appelle les rayons. La chimiothérapie est l’usage de certaines substances chimiques, ce sont donc des médicaments.

La partie technique consiste à vous poser le plus souvent un port-a-cath sous la peau. C’est une petite boite avec une voie veineuse qui permet de se faire piquer plus facilement et surtout sans douleur. Enfin sa mise en place n’est pas vraiment une partie de plaisir. Sous anesthésie locale, c’est une opération qui dure environ 30 à 40 minutes.

Je tiens à faire cet article tout simplement parce que beaucoup de gens (trop à mon goût) ne comprennent pas ou se font des idées. De toute façon j’ai envie de dire que pour vraiment tout comprendre, seules les personnes passées par là le peuvent.

Déjà la chimiothérapie d’hier n’est plus celle d’aujourd’hui. Qu’on se le mette bien dans le crâne. Maintenant on nous donne ce qu’il faut pour au maximum minimiser les effets secondaires. Le corps médical s’adapte plus facilement aux « exigences » si je puis dire de la personne (travail, enfants etc…). La médecine a bien compris que le booster principal pour une guérison est le mental. Si on a un bon moral, ça se passe beaucoup mieux.

J’ai regardé sur YouTube des vidéos de personnes qui font ce traitement mais à les voir tout va bien ! Alors que non il y a des effets secondaires assez gênants et autre que la perte de cheveux ou les nausées. Après chacun est différent.

Je vais parler un peu de moi, de mon cas comme on dit. J’ai un cancer, enfin il paraît… Je me suis fait opérée et le scanner a montré que tout avait été enlevé. Il ne reste plus qu’un mini ganglion au rein droit, on ne sait pas si ça a un rapport et s’il est infecté. Donc chimio pour l’éliminer. On m’aurait dit juste à titre préventif, j’aurais refusé. D’ailleurs et je ne le cache pas, si au prochain tepscan, le médecin me dit il n’y a plus rien du tout (attention j’ai bien dit plus rien du tout), j’arrête la chimio. Je ne vois pas pourquoi je vais faire subir des atrocités à mon corps pour rien. Et pour le risque de récidive, j’ai envie de dire que avec ou sans si ça doit revenir, ça reviendra dans 2, 6 mois, 2,5,10 ans. Je trouve qu’il ne faut pas exagérer !
Je suis sous le protocole Folfirinox. Vous pouvez cliquer dessus pour en savoir plus, moi je n’ai pas envie de m’étaler là-dessus. J’en fais une tous les 15 jours et rentre avec un diffuseur enlevé par une infirmière à domicile 48 heures plus tard.
La première chimio s’est passé… ben comme une première chimio quoi… On ne sait pas encore à quoi s’attendre… Et je crois que le corps non plus. J’étais saoule et une vraie pile électrique ! Bref, pas trop d’effets.
La deuxième a été une catastrophe ! Mon corps n’a pas supporté et j’ai eu des effets secondaires assez virulents. J’avais la tête qui tournait, je n’arrivais plus à m’exprimer correctement, je tremblais des mains et j’avais super mal aux doigts et je ne pouvais rien toucher. Pendant deux jours j’avais des difficultés à m’exprimer et pendant 2 jours je n’ai pas pu conduire, j’ai conduit avec difficulté le 3ème… Mais là où on va dire qu’on se pose des questions c’est quand on se met à saigner du nez TOUS LES JOURS. Une fois, ça passe, deux fois encore (non je ne vais pas le faire à la Tuche) mais au bout de 3 fois, on se pose des questions tout de même… Mais ce n’est pas le pire ! Là où c’est impressionnant c’est quand tu vas aux toilettes et que tu découvres du sang, dans la cuvette et sur le papier… Là, je me suis grattée la tête et me suis dit que mes règles, je devais les avoir dans 1 semaine… Bon, j’en ai eu qu’une fois, du coup je me suis dit que c’était peut-être les hémorroïdes…
Pour la troisième chimio, j’ai discuté avec le médecin au vu de tout ce que j’avais comme symptôme et je crois que ce dernier l’a refroidi et du coup elle m’a baissé les doses (oui, c’est une oncologue) car elle craignait que ce sang vienne du tube digestif… Ça ne fait pas du tout peur, tiens… On va dire qu’elle s’est du coup mieux passée. Certes, j’ai eu des effets secondaires de la parole et des fourmis dans les mains mais beaucoup moins fort et c’est passé en 1 heure de temps, ouf !

Je suis contente car je n’ai pas de nausée, c’est déjà ça. La fatigue biensûr comme toute personne en chimio mais cela dure 3 jours pas plus… Tout comme l’altération du goût (que c’est chiant ça !), c’est pénible. Quand je bois une menthe à l’eau (surtout le mercredi), on dirait que je bois de l’eau salé ! Heureusement que ça ne dure pas non plus. Le plus gênant pour moi sont ces fourmillements dans les mains car même pour travailler quelquefois c’est handicapant. Mais sinon cela n’empêche en rien mon quotidien. La deuxième semaine je suis opérationnelle comme toute freelance et maman !

Je voudrais aussi faire passer le message que ce n’est pas parce que l’on est « malade », que l’on fasse de la chimio, que nous sommes en situation de vulnérabilité, au contraire ! Après tout dépend le type de cancer mais on vit normalement. La Terre n’arrête pas de tourner pour nous ! Et les gens qui vous enfoncent par leur « oh ma pauvre », « je ne sais pas comment tu fais », « tu devrais rester chez toi pour te reposer » etc… Mais j’ai envie de vous dire FUCK ! J’ai pas besoin de pitié ou autre, j’ai juste envie d’être comme d’hab’. J’en parle si j’en ai envie et surtout laissez-moi vivre !

La maladie remet les choses à plat et fait ouvrir les yeux sur certaines choses. Quand on dit qu’il faut profiter de la vie, ce n’est pas anodin… Ce n’est pas parce que l’on a plus de poil sur le caillou que ça fait de nous des êtres à part. Nous sommes des warriors, des combattants de la vie ! #NiqueTonCancer


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *