Salarié vs freelance : qui gagne ?

Le temps de lecture estimé pour cet article est de 2 min

Cumuler_emploi_salarié_indépendant

Pas facile de choisir entre être salarié ou freelance. Je vous propose une sorte de comparatif avec les avantages et les inconvénients !

Il est des domaines ou secteurs d’activité où l’on peut choisir d’être à son compte ou salarié. Il n’est pas toujours facile cependant de sauter le pas pour devenir auto-entrepreneur.
Retrouvez ici un condensé des avantages et inconvénients de ces différents statuts.

Freelance (ou auto-entrepreneur)

– Avoir des horaires flexibles (pouvoir gérer vie pro et vie de famille à sa guise)
– Travailler n’importe où (la plupart du temps, un ordinateur et une connexion wifi suffisent)
– Pour certains : déduire ses frais professionnelles (cela dépend du statut : frais réels ou abattement)
– Pouvoir travailler sur plusieurs projets différents (fini la monotonie)
– Acquérir de nouvelles connaissances (et donc des compétences en plus)
– Pas de lien de subordination (vous êtes prestataire d’un client)
– Et pourquoi ne pas devenir salarié ? (quand vous êtes auto-entrepreneur, vous pouvez aussi être salarié d’une entreprise, il existe également le portage salarial)

– Pas d’arrêt maladie, ni de congés payé (là, il faut oublier)
– Pas d’indemnité chômage (sauf si vous avez été salarié)
– Les charges sociales (c’est à vous de gérer, déclarer et payer vos cotisations sociales)
– Trouver des clients (et croyez-moi ce n’est pas évident !)
– Ne pas compter ses heures (oubliez les 35 heures…)
– Cotiser pour sa retraite (il vaut mieux, sinon…)
– La RSI (vous vous plaigniez de la CPAM ? Venez goûter à la RSI et on en reparle ensuite 🙂 )

Salarié

– Salaire fixe tous les mois (vous êtes sûrs d’avoir quelque chose sur votre compte en banque chaque mois)
– Retraite assurée (même si elle ne sera pas grosse, vous en aurez une tout de même !)
– Mutuelle obligatoire (si, si, parait que ça fait partie des avantages, même si elle ne vaut pas grand chose au final…)
– Arrêt maladie, congés payés, protection chômage
– Les avantages en nature (comme les titres restaurant ou les chèques vacances)
– Les primes (ou les intéressements)

– Les transports (ça coûte de l’argent quel qu’il soit et du temps et rares sont ceux qui habitent au pied de leur travail)
– Horaires fixes (parfois l’imprévu est compliqué à gérer avec son chef)
– Monotonie (toujours faire la même chose, voir les mêmes personnes…)

 

J’en ai sûrement oublié ! Vous allez me dire : « alors qui gagne ? ». La réponse est … il n’y a pas de gagnant ni de perdant. C’est à chacun de prendre la décision et de voir ce qu’il lui correspond le mieux. Et rien ne vous empêche de faire les deux !

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas rendu publique.