Je m’attaque à un autre sujet brûlant : l’éjaculation féminine…

Il y a quelques temps, je discutais avec mon copain de l’époque et forcément nous discutions de… sexe. Et là, il me dit :  » il y a un truc que je ne comprends pas, j’ai entendu parler de l’éjaculation féminine mais je me posais la question de savoir comment ça se déclenche et surtout d’où ça vient. Toi qui est une femme, tu le sais ? ». J’ai pu lui répondre à la première partie surtout que je venais de faire un article sur l’orgasme peu de temps avant (disponible ici). Mais pour la seconde partie, je ne savais pas. J’ai décidé d’en faire un article et d’en faire profiter tout le monde parce qu’il n’y a pas de sujet tabou chez moi.
En faisant mes recherches, je me rends compte qu’en fait, c’est un peu le mystère car se pose la question : est-ce qu’une femme fontaine est une éjaculatrice ? Mais ceci fera l’objet d’un prochain article. Je reste sur le sujet principal cette fois-çi.

Définition

L’éjaculation féminine est une libération de liquide au moment de l’orgasme. Ce liquide peut être plus ou moins abondant.

Manifestation

Je rappelle que ce résultat est lors d’un « lâcher prise ». Une capacité d’abandon totale de la femme dans sa recherche de plaisir. Ce sont les muscles qui se relâchent complètement.

Provenance

A vrai dire, cela reste encore un peu flou. Ce que l’on sait, c’est que c’est un liquide clair à blanchâtre expulsé par l’urètre. Beaucoup de femme éjaculent sans s’en rendre compte car la quantité est faible. Et c’est sur la composition de ce liquide que le bas blesse. Les chercheurs ont du mal à s’entendre. Certains disent que c’est de l’urine très diluée. Et d’autres diront que cela s’apparente à de la cyprine produite par la prostate.

En conclusion, on ne sait pas encore tout à fait ce que c’est mais gageons que dans quelques années nous aurons enfin le fin mot de l’histoire 🙂 .

Étiquettes : , ,

Leave a Reply