Le don de moelle osseuse

Le temps de lecture estimé pour cet article est de 1 min

Le don de moelle osseuse, c’est comme donner son sang, ça sauve des vies ! 

Je ne vais cependant pas vous dire que c’est aussi facile que de faire une prise de sang. En effet c’est un peu plus compliqué que cela. Le don de moelle osseuse sert à guérir les maladies graves telles que les cancers ou les leucémies. A savoir que la compatibilité entre deux personnes est de un sur un million ! Autant dire une aiguille dans une botte de foin. Pour pouvoir donner sa moelle osseuse il faut être âgé entre 18 et 50 ans et être en parfaite santé.

Comment ça marche ?

La personne qui souhaite faire un don de moelle osseuse doit passer un entretien médical et un typage HLA qui consiste à identifier ses antigènes qui est réalisé par une prise de sang. Viennent ensuite des examens biologiques afin de vérifier si elle est bien apte au don.
Si tous ces tests sont validés alors cette personne sera inscrite au registre France greffe de moelle.

Le prélèvement

Il y a deux méthodes pour cela. Cependant c’est le médecin qui décide :

  • prélèvement par aphérèse : la personne reçoit au préalable pendant quelques jours avant des injections sous-cutanée pour réguler le taux de cellules de la moelle osseuse. Il stimule leur production et les fait passer des os vers le sang. Un à deux prélèvements d’environ 4 heures sont nécessaires.
  • prélèvement par ponction dans les os postérieurs au bassin : cet acte nécessite une hospitalisation de 48 heures, car il se déroule sous anesthésie générale mais ne comporte aucun risque de paralysie. Le volume prélevé est calculé en fonction du poids de la personne qui donne et celle qui la reçoit.

En raison du faible taux de compatibilité, il faut énormément de donneurs pour ainsi augmenter les chances de pouvoir sauver des vies.

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas rendu publique.