Alzheimer, quand tu nous tiens…

Le temps de lecture estimé pour cet article est de 5 min

alhzeimer

Ce n’est pas évident de parler de cette maladie qui fait des ravages. Et ça l’est encore moins avec des gens qui en sont atteints. Jamais au grand jamais, il ne l’admettrons. Ils mettront la perte de mémoire sur le dos de la vieillesse.

Petit rappel de définition

C’est une maladie dégénératrice qui engendre un déclin progressif des facultés cognitives et de la mémoire. En général, les symptômes apparaissent après 65 ans et la prévalence de la maladie augmente avec l’âge. La maladie d’Alzheimer est la forme de démence la plus fréquente chez les personnes âgées. Elle représente environ 65% des cas de démence. Le terme démence englobe de façon générale, les problèmes de santé marqués par une 10-symptomes-maladie-alzheimerdiminution irréversible des facultés mentales.
La maladie d’Alzheimer touche environ 1% des personnes âgées de 65 à 69 ans, 20% des personnes de 85 à 89 ans et 40% chez ceux de 90 ans et plus.

Elle se caractérise par l’apparition de lésions bien particulières, qui envahissent progressivement le cerveau et détruisent les cellules que l’on appelle neurones. Les causes de cette maladie, ne
sont à ce jour, toujours pas connues. On sait juste que le facteur génétique y joue un rôle important. Il existe également des formes héréditaires de la maladie qui comptent pour moins de 5% des cas.
La maladie évolue sur plusieurs années et sa progression varie beaucoup d’une personne à une autre. En moyenne, une fois déclarée, l’espérance de vie est de 8 à 12 ans (sources : passeportsante.net).

Les stades selon les experts

Il y a plusieurs stades avant la « phase finale » de la maladie. Cependant j’ai un peu raccourci ces stades, il y en a apparemment 7 mais pour moi, il y en a vraiment 6 car le premier stade est celle de la personne « saine » qui a tout son esprit, un peu comme vous et moi. Je me demande
bien pourquoi cela ferait parti de la maladie d’Alzheimer… Sur ce point, il faudrait vraiment que l’on m’explique.

Le premier stade (pour moi) est celui bien évidemment des premiers signes de cette maladie.dossier-alzheimer

Le stade 2 pourrait être définit comme le stade précoce de la maladie avec notamment des difficultés à trouver des mots, à se souvenir du nom des personnes rencontrées récemment, d’effectuer des tâches dans un contexte social…

Le stade 3 est celui où un examen médical approfondi permet de déceler les symptômes évidents de la maladie : oubli d’événements récents, altération de la capacité à résoudre des calculs mentaux, difficultés accrues à exécuter des tâches complexes telles que la préparation d’un repas, l’oubli de son propre passé ou encore des sautes d’humeur.

Arrivé au stade 4, les personnes ont désormais besoin d’aide pour les activités quotidiennes.

Le stade 5 est un stade sévère de la maladie et les personnes ont besoin d’une aide importante. A ce stade, les personnes peuvent ne plus se souvenir d’événements récents, ne plus se souvenir de son propre nom ou celui de son entourage et avoir tendance à errer ou se perdre.

Vient enfin le dernier stade qui est donc la phase finale de cette maladie. La personne n’est plus capable d’interagir avec son entourage, d’avoir une conversation, ni de contrôler ses gestes. C’est souvent, là que la personne est placée dans une structure adaptée. (sources : alz.org)

Vivre avec une personne atteinte d’Alzheimer

Il n’est aucunement évident et quelque soit le stade de vivre avec une personne atteinte de la maladie

d’Alhzeimer. Même si on essaie de relativiser, il n’est pas toujours évident de passer au dessus de certaines chos
es (paroles ou gestes).alzheimer

La personne « saine » (l’aidant) subit elle aussi cette maladie malheureusement. Elle devient malgré elle un « aidant ».
Il est aussi difficile pour l’entourage de faire face à cette situation, psychologiquement parlant. Des aides existent pour accompagner la personne qui accompagne la personne atteinte. Il ne faut pas les négliger. Mais il vient un moment où il faut savoir « lâcher prise » et faire le nécessaire quand on ne peut plus gérer la situation et que l’on est à bout de forces. Ce n’est vraiment pas évident mais ultra important de placer, le moment venu, la personne atteinte de cette maladie.

Ma conlusion

C’est vraiment un sujet très délicat quand cela nous touche de près. On ne sait pas vraiment comment réagir face à cette maladie. Il faut juste se rendre à l’évidence
et se préparer psychologiquement à une descente plus ou moins lente aux enfers. On connaît tous l’issu de cette maladie, le tout est de l’accepter. 2014-12-19T095859Z_1007180001_LYNXMPEABI0DX_RTROPTP_3_OFRTP-ROCHE-ALZHEIMER
Ma maman est atteinte d’Alhzeimer et doit être au stade 3. Pour ma part, je me prépare à en voir de « toutes les couleurs » car ce n’est que le début et

franchement pas évident quand la personne a des
sautes d’humeur et que vous devez faire face, devant vos enfants, à cette situation catastrophique… Pour le bien de mes enfants et celui de ma mère, je me dit, elle ne les verra plus parce que la situation ne le permet plus désormais. Mais mon père, qui lui subit cela, je ne peux pas le priver de voir ses petits enfants… Je ne peux pas les emmener un par un, nous habitons à plus de 900 km l’un de l’autre. C’est un véritable casse-tête chinois.
Il n’y a aucune rémission possible à cette foutue maladie, les traitements, paraît-il, servent à ralentir la progression de la maladie mais permettez-moi d’en douter tout de même.

 

Lynda Lemay en a écrit deux chansons :

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas rendu publique.